Saint-Tite
540, rue Notre-Dame
St-Tite (Québec) G0X 3H0
Tél. : (418) 365-5143
Téléc. : (418) 365-4020
hoteldeville@villest-tite.com

Population : 3 750
Gentilé : St-Titien – St-Titienne
Superficie : 91 km carrés
Fondation : 1863

Maire : André Léveillé

Directrice générale / Secrétaire-trésorière : Alyne Trépanier

Conseillers municipaux : Danielle Cormier, Yvon Veillette, Gilles Damphousse, Marie-Andrée Trudel, Gaétan Tessier, Jacques Carpentier.

Inspectrice en bâtiment : Marie-Andrée Bélanger

La ville de Saint-Tite, qui a connu sa colonisation de 1833 à 1863, est devenue au fil du temps, la seule ville du territoire de la MRC de Mékinac. Elle tire sa richesse de son histoire, de sa nature, de ses entreprises et de son événement touristique connu internationalement, le « Festival western de Saint-Tite ».

La ville de Saint-Tite est très souvent liée aux célèbres bottes Boulet. Cette industrie, qui a vu le jour en 1933, se spécialisait alors dans la fabrication de chaussures. En 1964, elle a orienté sa production vers la fabrication de bottes western, réorientation qui fait en sorte que cette industrie fait encore office de « leader » dans un milieu où il est difficile de se tailler une place.

La ville de Saint-Tite a fait la manchette de plusieurs médias tant nationaux qu’internationaux (France) grâce à la série « Les filles de Caleb ». Les touristes viennent visiter la municipalité pour suivre les traces d’Émilie Bordeleau, digne représentante du dynamisme qui anime encore la population de Saint-Tite.

La ville de Saint-Tite accueille, à chaque année en septembre, plus de 400 000 visiteurs dans le cadre de son festival. Elle s’est dotée d’une infrastructure presque unique au Québec, basée sur la collaboration, l’échange et le respect qui font en sorte qu’il y a peu de villes au Québec qui peuvent se vanter de multiplier par 100 leur population et cela, en toute sécurité et dans une ambiance que l’on qualifie d’unique au pays.

Ville de plein air, ville du cuir, de bottes western, d’ambiance thématique western, qui s’étend au-delà des dix jours de son événement, grâce à la westernisation de ses commerces, de ses places d’affaires et publiques.