Depuis février 2004, la MRC de Mékinac a adhéré au réseau Villes et villages d’art et de patrimoine. En vertu d’une entente conclue avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition Féminine du Québec, cette adhésion a permis l’embauche d’une nouvelle ressource au CLD Mékinac, soit un agent de développement culturel. La MRC s’est donc engagée à poursuivre et à accentuer le développement des arts, de la culture et du patrimoine sur l’ensemble de son territoire par l’élaboration d’une politique culturelle et la mise sur pied d’un comité inhérent.
                               
Du côté des arts de la scène, la musique et la chanson se taillent une place importante dans Mékinac. Par sa programmation relevée et sa notoriété, le Festival Western de St-Tite se taille une place importante dans ce domaine. Il permet la présentation de spectacles à grand déploiement en région et favorise le développement d’une offre culturelle dynamique et intéressante. Le groupe Sahara Sunrise et l’auteur-compositeur-interprète Baptiste Prud’homme, font rayonner, par le lancement et la qualité de leurs albums respectifs, le talent d’ici. Le retour en force de la formule Boîte à chanson, initiée par des passionnés dans la municipalité de Grandes-Piles (Resto des copains d’abord et Le Chaland), fait découvrir ou redécouvrir le privilège de côtoyer les artistes dans une ambiance chaleureuse et conviviale. La tradition des Voix de chez nous, des spectacles en plein-air gratuits à Saint-Tite durant la période estivale, permet à des artistes émergents, de se faire connaître. Promotion Ste-Thècle, organisme dédié à l’animation de la municipalité, présente chaque année plusieurs spectacles rejoignant différentes clientèles, jeunes et moins jeunes. Mékinac peut également compter sur plus d’une dizaine de chorales qui se produisent lors des messes et cérémonies religieuses. La chorale Chant de l’heure (Saint-Tite), sous la direction de madame Louise Brûlé, se démarque particulièrement par ses concerts et sa participation à des concours québécois rassemblant des gens de partout en province. Finalement, chaque municipalité présente une programmation variée lors des fêtes calendaires.
Les arts visuels, aussi présents sur le territoire, présentent plus d’une centaine d’artistes et d’artisans qui s’affèrent à la création amateure et professionnelle. Différents médiums sont abordés : peinture, sculpture, dessin, photographie, dentelle, cuir, forge, air brush, couture, tissage et courtepointe se côtoient sur tout le territoire. Des événements, tel que le Bazar des artisans de Saint-Tite, reconnu dans le milieu depuis presque 30 ans, permettent la présentation des projets artistiques au grand public. Certains artistes reconnus par le professionnalisme et la qualité de leurs œuvres, permettent un rayonnement à l’échelle régionale, provinciale et même internationale. Pierre Patry, artiste-peintre, Danielle Julien, artiste multidisciplinaire, Patrick Leblanc, artiste-peintre et Édith Béland, sculpteure d’argile et propriétaire du Carrefour culturel Mékin’art (centre d’exposition et diffuseur de spectacles), exposent un peu partout au Québec, au Canada, aux État-Unis et même en Europe.
Église de Sainte-Thècle
En ce qui a trait à l’histoire et au patrimoine, Mékinac a la chance de compter sur la participation de quatre sociétés d’histoire qui oeuvrent dans la recherche, l’archivage, la conservation de documents et d’artefacts et la publication. De plus, on retrouve plusieurs petits musées privés, initiatives de collectionneurs d’objets aratoires, cultuels, domestiques, sportifs et techniques. De plus, Mékinac peut compter sur la présence d’un musée public : le Musée du bûcheron. Ilreçoit tout près de 7000 visiteurs par année et dépeint une partie importante de l’identité collective de la région en retraçant 100 ans d’histoire forestière en Mauricie. Quelques autres beaux fleurons meublent le territoire et développent la fierté locale. Entre autres, nous retrouvons la Caserne Patrick-Douville qui demeure unique au Québec; le Pont couvert de St-Séverin datant de 1915 (coiffé d’un toit en 1932); Église de Ste-Thècle décorée par Louis-Eustache Monty et le célèbre curé Masson, elle est reconnue comme étant exceptionnelle par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition Féminine; le Calvaire de St-Adelphe, dont le Christ a été sculpté par le célèbre artiste Louis Jobin; le Domaine McCormick, lieu historique rendu célèbre grâce à l’auteur Louise Lacoursière et sa série Anne Stillman; la Fabrique G.A. Boulet qui depuis les années 30, confectionne les fameuses bottes de cow-boy à l’origine du réputé Festival Western.
En matière de littérature, le territoire de Mékinac est pourvu d’une bibliothèque dans chacune des municipalités, en plus de bénéficier des ressources et de la collection du Réseau BIBLIO du Québec. De plus, la MRC compte parmi ses rangs, la présence de l’auteur Joël Champetier, célèbre pour son roman Peau blanche adapté pour le grand écran par Téléfilm Canada.
 
Quelques événements ponctuels s’ajoutent également à la liste d’activités culturelles offertes dans Mékinac : Artistes en fête, symposium en plein air sur le bord de la Chute du 9 à Notre-Dame-de-Montauban, la Messe des chasseurs, marque indélébile d’un mode de vie typique de la région (Hérouxville), la Classique internationale de canots, véritable discipline sportive présente depuis 75 ans, qui nous rappelle les premiers coureurs des bois et amérindiens descendant la rivière pour la traite des fourrures et les Journées de la Culture à St-Adelphe qui font revivre une partie de notre histoire à travers la musique, le théâtre et les arts.