La MRC de Mékinac couvre une superficie de 5 570 km carrés dont plus de 81 % est constituée de territoire forestier productif. La forêt mékinacoise est située dans la zone de végétation tempérée nordique, chevauchant la sous-zone de la forêt décidue et la sous-zone de la forêt mélangée. À l’échelle plus fine, elle touche trois domaines bioclimatiques, soit les domaines de l’érablière à bouleaux jaunes, de la sapinière à bouleaux jaunes, ainsi que le domaine de
l’érablière à tilleuls.

Les forêts privées comptent pour 20 % du territoire et la forêt publique de juridiction fédérale (c’est-à-dire le parc national de la Mauricie) constitue 1 %, alors que le 79 % restant est représenté par la forêt publique québécoise. Cette dernière est formée principalement des aires communes 41-01, 41-02, 43-02 et 43-03, ainsi que d’une petite partie de la 62-02.

Un peu moins de 50 % de la forêt est occupée par un couvert mixte, tandis que le reste se répartit de façon plutôt égale entre le résineux (23 %) et le feuillu (20 %). Pour les peuplements feuillus, les groupements d’essences présentent majoritairement des érables à sucre avec ou sans feuillus tolérants (49 %) et des bouleaux blancs et peupliers, seuls ou en association (31 %). Les bouleaux jaunes représentent une autre essence d’importance, elle se retrouve dans l’appellation « feuillus tolérants » et également
en peuplements purs (8 %).

En ce qui concerne les peuplements résineux, ils sont composés en grande partie d’épinettes noires ou rouges, seules ou en essence principale (53 %), de pins gris, seuls ou en essence principale (18 %) et de sapins ou d’épinettes blanches, seuls ou en essence principale (18 %). Les pins blancs ou rouges, seuls ou en essence principale occupent seulement 3 % des peuplements résineux.

Pour ce qui est des peuplements mélangés, il y a une plus grande proportion de peuplements à dominance feuillue (75 %) que de dominance résineuse (25 %). Les essences principales sont le bouleau à papier (31 %), le bouleau jaune (23 %) et le peuplier (12 %).

La forêt publique de Mékinac génère une possibilité annuelle de coupe de près de 900 000 mètres cubes dans le groupe SEPM (sapin, épinette, pin gris, mélèze) et de 289 000 mètres cubes dans les feuillus durs1.

Aires communes de la MRC de Mékinac (cliquer pour agrandir)



En ce qui concerne les attributions dans le groupe SEPM, c'est-à-dire les volumes de bois alloués aux industriels par contrat d'aménagement et d'approvisionnement forestier (CAAF), elles tendent vers la possibilité, tandis que dans les feuillus durs, elles se chiffrent à environ 176 000 mètres cubes. Parmi les quatre principales aires communes de la MRC, on compte un peu moins de 30 bénéficiaires de contrats d’approvisionnement et d’aménagement forestier (CAAF), dont cinq possèdent leurs installations sur le territoire. Ces cinq bénéficiaires (Kruger, division St-Séverin et division St-Roch-de-Mékinac, Boiserie Savco, Rémabec (temporairement fermé) et Scierie Montauban) totalisent un approvisionnement de plus d'un million de mètres cubes. Enfin, le nombre d’emplois reliés directement au secteur forestier dans la MRC de Mékinac est évalué à près de 900 salariés.

Ces données correspondent aux attributions calculées pour la période 2005-2008 et ne tiennent pas compte du calcul de possibilité 2008-2013.

1Basé sur une extrapolation des données du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) pour l’année 2006-2007.

Je veux consulter le portrait forestier complet de la MRC de Mékinac!
(réalisé en juin 2005) 



Agence de mise en valeur des forêts privées mauriciennes
www.agence-mauricie.qc.ca

Association forestière de la vallée du Saint-Maurice
www.afvsm.qc.ca

Conférence régionale des élus
www.cre-mauricie.qc.ca

Ministère des Ressources naturelles et de la Faune – secteur Forêt
www.mrn.gouv.qc.ca/forets/index.jsp